Skip to navigation – Site map

28 | 2011
Sahel : danger de désert humanitaire ?

Le monde humanitaire français a ses familles. Il y eut ces médecins, pionniers d’une nouvelle forme d’action, qui s’engagèrent auprès des sécessionnistes du Biafra au Nigéria : on les appelait – on les nomme encore ainsi   les « Biafrais ». Et puis il y eut les « Afghans », les « Ethiopiens », les « Bosniaques », les « Rwandais »… Mais durant ces quarante années, il existât presque sans discontinuer une zone du monde qui appelât à elle aussi bien humanitaires qu’acteurs du développement : c’est le Sahel. Et cette « bande sahélienne » est en pleines turbulences, frappée d’une insécurité croissante, provoquée par la montée conjointe de l’action terroriste d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et d’une économie mafieuse. Cette insécurité s’est concrétisée fortement aux yeux des Français par l’enlèvement de personnels d’une entreprise privée et a en quelques sorte atteint son acmé avec la mort de deux jeunes hommes, dont un travaillait pour une ONG française, même si Antoine, c’est son prénom, n’a certainement pas été enlevé en cette qualité. Les touristes se font rares, les coopérants techniques sont rappelés dans leurs capitales. Qu’en est-il de l’action humanitaire dans cette zone qui représente une forme de mythe dans l’histoire des French doctors ? Celle qui aura été une « terre d’humanitaire » ne risque t-elle pas de devenir un « désert humanitaire ?

  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org