Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

Au cœur de la tchétchénisation

Jonathan Littell, Tchétchénie, an III, Folio document, 2009
Denis Maillard
Référence(s) :

Jonathan Littell, Tchétchénie, an III, Folio document, 2009

Texte intégral

1En 2009, l’écrivain et ancien humanitaire Jonathan Littell a passé plusieurs semaines en Russie et en Tchétchénie afin de comprendre et de rendre compte de la « tchétchénisation » entreprise depuis trois ans par Ramzan Kadyrov, le fils de l’ancien mufti indépendantiste Akhmad-Kadzy Kadyrov. Mise au point par Vladimir Poutine, cette politique visait à installer un pouvoir tchétchène fort, pro-russe et composé d’anciens rebelles à qui l’on offre pouvoir, honneur et possibilité de s’enrichir en échange de la paix et de nombreuses disparitions d’opposants, de récalcitrants ou tout simplement de concurrents.

2Véritable reportage, dont une partie fut publiée par Le Monde, le récit de Littell est comme un retour aux sources pour celui qui fut volontaire dans cette région mais également pour le lecteur qui se sera passionné depuis le milieu des années 1990 pour ces combattants des montagnes, rétifs à toute subordination extérieure. On y retrouve nombre de visages connus et appréciés. Mais les choses ont changé. La société tchétchène s’est profondément modifiée. Et l’islam, naguère vernis de religiosité sur des traditions bien antérieures à lui, se donne à voir aujourd’hui sous une forme semi-réinventée et semi-radicalisée. La guerre a joué comme un accélérateur d’une modernité technologique et mafieuse qu’il s’agit de cacher sous un masque néo-kitsch. D’un côté, on invoque des traditions brandies hautes alors qu’elles ne sont plus perçues comme telles par les jeunes générations ; de l’autre, les rangs des rebelles islamistes grossissent régulièrement sans que la greffe radicale ne prenne tout à fait dans cette partie du Caucase.

3On lira aussi avec bonheur le portrait de l’homme fort du régime, Ramzan Kadyrov, dont on comprend vite qu’il tient son pouvoir précaire des services qu’il rend à Moscou. Littell décrit très bien un homme assez rusé pour ne pas s’aliéner le soutien de la Russie, mais peut-être pas assez malin pour ne pas commettre des fautes de goût et des écarts de conduite qui verront un jour le Kremlin lui préférer un allié moins voyant. Un an et demi après sa sortie, cet ouvrage bien écrit et dynamique reste d’actualité.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Denis Maillard, « Au cœur de la tchétchénisation », Humanitaire [En ligne], 28 | 2011, mis en ligne le 20 juillet 2011, consulté le 23 mars 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/1044

Haut de page

Auteur

Denis Maillard

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org