Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

L’immigration en question

Didier Fassin (dir.), Les nouvelles frontières de la société française, Bibliothèque de l’IRIS - Éditions La Découverte, Paris, 2010.
François Rubio
Référence(s) :

Didier Fassin (dir.), Les nouvelles frontières de la société française, Bibliothèque de l’IRIS - Éditions La Découverte, Paris, 2010.

Texte intégral

1Cet ouvrage regroupe sous la direction éditoriale de Didier Fassin, professeur à l’Institute for Advanced Study de Princeton et à l’EHESS, les contributions de vingt-cinq chercheurs. À partir de thèmes très différents, tous s’interrogent sur les nouvelles structurations de la société française depuis une vingtaine d’années. Chacun articule son propos autour d’un fil rouge ‑ l’immigration ‑, analysant la mutation des frontières physiques et mentales, visibles et invisibles, autour de la figure de « l’étranger ».

2En marge de son introduction, Didier Fassin a eu l’excellente idée de mettre en exergue deux discours de Jacques Chirac concernant les immigrés. Celui du 19 juin 1991, resté célèbre pour sa phrase sur le « bruit et les odeurs » alors que Jacques Chirac est maire de Paris, président du RPR et potentiel candidat à la présidence de la République. Et celui du 14 novembre 2005 après les émeutes de banlieue alors qu’il est presque en fin de mandat présidentiel et que « La France » a peur. Tout est dit dans ces deux textes sur l’ambivalence du discours politique.

3Quatre thèmes de recherche ont ensuite été retenus et forment autant de parties : généalogie et fondations, politiques et pratiques, mobilisations et acteurs et enfin expériences et résistances. Ces thèmes sont déclinés en autant d’analyses particulières comme dans l’article « Ni race ni racisme. Ce que racialiser veut dire » du directeur de l’ouvrage lui-même ou « Du refus à la requalification. L’ambivalente reconnaissance de la discrimination comme problème public » sous la plume d’Alexandre Tandé, chercheur à l’université Libre de Bruxelles qui avait déjà participé avec Didier Fassin à des recherches similaires, cet article étant un prolongement d’études antérieures sur ces questions.

4Un extrait de l’introduction à cet ouvrage résume parfaitement la teneur de celui-ci : « Au cours du dernier quart de siècle, on a donc assisté à un déplacement progressif de la problématique de l’immigration à la problématique de la racialisation. Ce déplacement ne s’est pas opéré par substitution mais par un double processus de sédimentation et d’exposition. Les frontières extérieures n’ont pas disparu : elles se sont au contraire durcies. Des frontières intérieures ne se sont pas créées : elles sont devenues visibles. Surtout l’articulation entre les deux problématiques ‑ entre les deux frontières ‑ apparaît plus manifeste dans bien des domaines et même plus explicite dans beaucoup de discours. L’effet de dévoilement a d’ailleurs joué dans les deux sens. D’un côté, la découverte de la dimension raciale du traitement de la "deuxième génération" révèle en retour la racialisation dont les immigrés faisaient depuis bien longtemps l’objet bien au-delà des crimes racistes à quoi on réduisait le phénomène. De l’autre, l’incessante réactivation dans l’espace public d’un "problème immigré" souligne la suspicion dont continuent de faire l’objet ces jeunes français nés en France, toujours considérés comme venant d’ailleurs et par conséquent pas entièrement d’ici… ».

  • 1 Titre, à lire pp. XXX.
  • 2  Didier Fassin, La force de l’ordre. Une anthropologie de la police des quartiers, Seuil, 2011, 393 (...)

5Toutes les analyses qui le composent font de ce livre, paru en 2010, un opus particulièrement intéressant et d’une grande actualité au moment où la campagne présidentielle s’engage. Le thème de l’immigration, de l’intégration des immigrés de la deuxième voire troisième génération s’annonce déjà comme omniprésent, que ce soit à travers le prisme des banlieues qui font régulièrement la une de la presse par les actes de violence qui s’y produisent et leur instrumentalisation, voire leur provocation pure et simple, ou à travers les « évacuations » chaque jour plus brutales de Rroms des camps de fortune qui les abritent. Autant d’images qui ressurgissent et traduisent le malaise profond d’une société qui n’arrive pas à « digérer » ses diversités. Un ouvrage à lire d’urgence donc, après un détour par l’article que Didier Fassin a consacré aux inégalités de santé dans ce numéro1, et avant de se plonger dans le dernier livre que cet auteur a consacré à « la police des quartiers »2… Un auteur décidemment aussi productif que précieux en ces temps de « faillite de la pensée ».

Haut de page

Notes

1 Titre, à lire pp. XXX.

2  Didier Fassin, La force de l’ordre. Une anthropologie de la police des quartiers, Seuil, 2011, 393 pages.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

François Rubio, « L’immigration en question », Humanitaire [En ligne], 30 | 2011, mis en ligne le 19 janvier 2012, consulté le 27 juin 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/1187

Haut de page

Auteur

François Rubio

Membre du Comité de rédaction d’Humanitaire

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org