Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

Plongée au cœur de la philanthropie

Ludovic Tournès (dir.), L’argent de l’influence - Les Fondations américaines et leurs réseaux européens, Autrement, Collection Mémoire/Culture, n°156, 2010
Francisco Rubio
Référence(s) :

Ludovic Tournès (dir.), L’argent de l’influence - Les Fondations américaines et leurs réseaux européens, Autrement, Collection Mémoire/Culture, n°156, 2010

Texte intégral

1Ce livre traite d’un sujet rarement abordé sous l’angle historique : celui de l’influence des acteurs privés sur les relations internationales. En effet, même si depuis un siècle la recherche historique a été profondément modifiée par des hommes comme Marc Bloch ou Lucien Febvre, ou plus proche de nous encore Pierre Nora (mon maître à Sciences Po dans les années 1970 avec Jean Noël Jeanneney), il n’en demeure pas qu’en France, les travaux sur la société civile organisée et plus spécifiquement les ONG sont très rares.

2Cet ouvrage collectif brosse en deux cents pages un tableau très intéressant du rôle et de l’influence des grandes fondations américaines en Europe, de la fin du XIXe siècle à nos jours. De la Dotation Carnegie à la fondation Rockefeller en passant par Henry Ford, ce livre nous rappelle que les grands mécènes américains ne sont pas nés avec internet ou les logiciels informatiques… Tout au long de ces deux derniers siècles, la politique étrangère américaine a reposé en réalité sur plusieurs piliers, en particulier celui des grandes fondations qui ont toujours « collé » de près à la politique du Département d’Etat. Ces grandes fondations, chacune avec leur spécificité du fait de la personnalité de leurs fondateurs, ont un point commun : propager l’idéal de liberté à la fois d’un point de vue politique et religieux sans oublier de diffuser le dogme de la libre entreprise. Pour cela divers moyens sont utilisés avec le support d’importantes ressources financières : la création de réseaux d’influence en recrutant des soutiens dans l’élite des pays européens. Elles le firent notamment en facilitant le financement d’études aux Etats-Unis par des bourses ou encore en abondant par des subventions les finances des ONG européennes ou des associations internationales ou transnationales (comme on disait avant que le sigle ONG n’apparaisse dans le vocabulaire courant et pour la première fois à l’article 71 de la Charte des Nations unies en 1945).

3On a du mal à imaginer aujourd’hui combien cette influence fut grande dans les années 1900, notamment dans les milieux pacifistes, et combien les idées alors circulèrent d’un pays à l’autre. La Première Guerre mondiale vint briser pour un temps ce qui avait été le rêve de plusieurs générations : celui d’une paix perpétuelle sous l’égide d’une Société des Nations dont le président américain Wilson se fera le chantre dans le programme en 14 points qui sera à la base du traité de Versailles.

4Ce livre nous montre aussi l’étroite imbrication au niveau des conseils d’administration de ces grandes fondations entre le monde politique et celui des affaires et de l’espace caritatif. Aujourd’hui cela est encore vrai. Ces femmes et ces hommes viennent des mêmes universités et partis politiques et fréquentent les mêmes cercles et réseaux. L’objectif vis-à-vis des Européens est toujours le même mais la cible s’est élargie, mondialisation oblige, depuis 1945. Il serait intéressant de voir combien de dirigeants européens ou asiatiques ou africains actuels ont bénéficié d’un appui de ces fondations. Ceci est aussi la face cachée de l’influence américaine sur la politique internationale. Probablement une influence plus durable et plus efficace que celle du « big stick ». Un livre très intéressant et particulièrement d’actualité même s’il puise ses références dans le passé car en vérité le lien avec l’époque actuelle est rapidement fait quand on évoque la Fondation Bill et Melinda Gates ou encore Mac Arthur ou l’Open Society.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Francisco Rubio, « Plongée au cœur de la philanthropie », Humanitaire [En ligne], 30 | 2011, mis en ligne le 19 janvier 2012, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/1188

Haut de page

Auteur

Francisco Rubio

Membre du Comité de rédaction d’Humanitaire

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org