Navigation – Plan du site
Les adoptions complexes vues par les acteurs de Médecins du Monde

Élargir nos partenariats pour permettre une prise en charge plus adaptée des adoptions complexes

Fernand Jehl

Résumé

Médecins du Monde, association humanitaire médicale, est la seule en France à avoir intégré l’adoption dans ses statuts fondateurs et créé une mission chargée de l’adoption internationale. L’association a ainsi accompagné l’adoption de plus de trois mille sept cents enfants entre 1990 et 2010. Pour mener à bien ses objectifs, la mission Adoption s’appuie sur l’engagement de deux cent quinze personnes, dont 98 % de bénévoles, réparties entre le siège et quinze antennes régionales. Nous avons demandé à cinq d’entre elles comment les adoptions complexes faisaient évoluer leurs pratiques et leurs objectifs.

Haut de page

Texte intégral

1Acteurs de l’adoption au sein de Médecins du Monde, nous sommes souvent interpellés à propos de l’adoption d’enfants déjà grands. On nous interpelle pour savoir si nous réalisons combien ces enfants ont déjà une histoire chargée, perturbée par leur vécu affectif, marquée par l’instabilité de placements successifs, affectée par l’absence d’une scolarité régulière qui garantit les apprentissages de base et l’intégration dans un groupe social. Par ailleurs, ces troubles seraient décuplés s’agissant d’enfants atteints de pathologies physiques qui, de surcroît, affectent l’image qu’ils ont d’eux et à leur confiance en eux-mêmes.

2Médecins du Monde n’occulte pas ces difficultés, même s’il faut les nuancer et éviter de généraliser. Nous recherchons des couples ouverts à ces situations particulières et le recrutement s’affine en conséquence. Nous ne versons pas non plus dans l’autosuffisance et avons montré notre capacité à nous entourer de spécialistes médicaux pour assurer le plus rapidement possible les diagnostics et les remèdes adéquats aux enfants à besoins spécifiques, dans le cadre de leur santé notamment.

3Forts de ces partenariats tissés très souvent localement, les équipes et le réseau « adoption » entreprennent désormais de questionner le système éducatif. Il ne s’agit pas de trouver des réponses spécialisées qui risquent de stigmatiser le public — loin d’être homogène — des enfants adoptés, mais d’instaurer un dialogue afin de trouver une réponse pédagogique sur mesure en :

  • stimulant le potentiel de ces enfants qui, à l’âge scolaire, changent d’univers du jour au lendemain, et peuvent s’avérer aussi bien capables d’une réactivité très positive qu’être inhibés par tant de nouveautés ;

  • favorisant l’apprentissage linguistique sans rayer d’un trait de plume les acquis langagiers existants ;

  • accueillant et intégrant ces élèves sans les asphyxier par une pression scolaire sociale, voire parentale, excessive.

4De la même manière, ces enfants exposés à des changements majeurs — particulièrement dans le champ relationnel et affectif — peuvent développer des conduites d’opposition, des mécanismes de défense de soi, voire des comportements de sur-adaptation. Autant d’attitudes pouvant s’avérer nocives pour la construction de leur personnalité. Le réseau local des référents en psychologie clinique et en pédopsychiatrie est ainsi appelé à passer du stade virtuel et théorique à une phase pratique, visible et concertée, particulièrement là où la Consultation d’orientation et de conseil en adoption (COCA) n’est pas développée.

5Des séminaires, colloques ou journées de formation permettent déjà la diffusion de ces notions et pratiques et favorisent l’évaluation et le questionnement de solutions trouvées. Les organisateurs de ces rencontres ont surtout à cœur de favoriser une mobilisation transversale pour des réponses impliquant des acteurs scolaires et sociaux, des cliniciens, des parents concernés et des associations expérimentées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Fernand Jehl, « Élargir nos partenariats pour permettre une prise en charge plus adaptée des adoptions complexes », Humanitaire [En ligne], 31 | 2012, mis en ligne le 26 avril 2012, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/1235

Haut de page

Auteur

Fernand Jehl

ancien inspecteur honoraire de l’éducation nationale, membre de la mission Adoption et de MDM depuis 2008, responsable de l’antenne de Strasbourg

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org