Navigation – Plan du site

38 | 2014
Au défi de l’anthropocène : la nécessaire alliance des humanitaires et des environnementalistes ?

Les ONG humanitaires et les ONG de protection de l’environnement vivraient-elles sur deux planètes différentes ? Même si des collaborations s’instaurent ici et là – principalement dans l’aire anglo-saxonne d’ailleurs –, on peine en France à voir les traces de préoccupations communes et surtout d’actions concertées entre elles. Tout se passe comme si ces deux familles d’ONG avaient reproduit à leur échelle l’éternelle séparation entre l’homme et la nature : aux ONG humanitaires la protection du premier, aux ONG environnementales la préoccupation pour la seconde. Le dernier rapport du GIEC relance le débat sur ces relations étrangement distantes : hausse du taux de sous-alimentation en Afrique, augmentation des causes de vulnérabilité pour les populations pauvres, recrudescence des catastrophes liées au climat… Face à cette véritable injonction que représente l’agenda climatique, les ONG humanitaires et environnementales peuvent-elles encore rester dans leurs champs respectifs ou doivent-elles enfin travailler ensemble et porter des plaidoyers communs ?

  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org