Navigation – Plan du site
Lire

Christian Troubé, Les Forcenés de l’humanitaire. Les leçons de l’Arche de Zoé

Éditions Autrement, 2008
Référence(s) :

Christian Troubé, Les Forcenés de l’humanitaire. Les leçons de l’Arche de Zoé, Éditions Autrement, 2008

Texte intégral

1« Quelles leçons le milieu de l’humanitaire peut-il tirer de l’affaire de l’Arche deZoé ? Pour beaucoup de ses acteurs, une des façons les plus expéditives de répondre est : « Aucune ». « L’Arche de Zoé est atypique, vous explique-t-on catégoriquement dans certaines ONG importantes. Les membres de cette petite association inconnue ont voulu faire un coup. Ils ont pris pour argent comptant la propagande de Sauver le Darfour. Ils ont été encouragés par les « politiques » du Quai d’Orsay et ont cru qu’ils allaient sauver le Darfour à eux seuls. Sur place, ils ont menti à tout le monde. Ils ont utilisé le symbole de l’enfant martyr pour remuer les foules, ont raconté une histoire impossible à des familles au grand cœur et ont complètement bafoué les règles du droit international. Ils n’ont aucune éthique. Et puis, poursuivent les professionnels de la solidarité internationale, l’Arche de Zoé, ce n’est pas de l’humanitaire, mais du plagiat d’humanitaire. L’humanitaire, aujourd’hui, se professionnalise, il gère d’énormes budgets et sait s’autoréguler. Il est plutôt efficace, soutenu aussi bien par les donateurs privés que par les institutions internationales. Alors l’Arche de Zoé… » Et si, cependant, il nous fallait tous méditer les leçons de l’Arche de Zoé ? » Cet extrait du dernier ouvrage de Christian Troubé, Les Forcenés de l’humanitaire, en donne le ton, revenant à chaud sur le parcours incroyable de l’Arche de Zoé et sur les leçons que le milieu de l’humanitaire peut et doit en tirer. S’appuyant sur de nombreux documents inédits, Christian Troubé raconte la façon dont l’Arche de Zoé s’est créé au moment du tsunami, revient sur la réalité de son action à Banda Aceh, puis sur son association avec Sauver le Darfour pour imaginer une opération de sauvetage d’orphelins. Enfin il analyse les méthodes qui ont débouché sur le fiasco du Tchad. Il complète son récit par une analyse de l’image de l’humanitaire aujourd’hui et s’interroge aussi sur la façon dont les ONG doivent prendre en compte l’impact de tels événements. Pour l’auteur, loin d’être un phénomène isolé, l’Arche de Zoé est révélateur d’un malaise entre humanitaire, médias et opinion publique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Christian Troubé, Les Forcenés de l’humanitaire. Les leçons de l’Arche de Zoé », Humanitaire [En ligne], 18 | Printemps 2008, mis en ligne le 12 octobre 2009, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/376

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org