Navigation – Plan du site
Lire, écouter, voir

Atlas comprenant le monde

David Blanchon, Atlas mondial de l’eau ; Gilles Pison, Atlas de la population mondiale, Éditions Autrement, 2009.
Karl Blanchet
Référence(s) :

David Blanchon, Atlas mondial de l’eau ; Gilles Pison, Atlas de la population mondiale, Éditions Autrement, 2009.

Texte intégral

1Deux nouveaux ouvrages ont, cette année, enrichi  Atlas Monde, une collection lancée en 2005 par les éditions Autrement et désormais bien installée dans le paysage éditorial français. Après des ouvrages consacrés à l’Islam, au réchauffement climatique ou encore aux migrations, l’eau et la population mondiale sont les thèmes choisis pour les deux derniers volumes de cette collection ayant vocation à présenter les défis de nos sociétés contemporaines d’une manière attractive et pédagogique, non sans rappeler les maquettes de nos livres d’école. Les deux atlas de David Blanchon et Gilles Pison illustrent de manière concise et visuelle à quel point le « géo » de géopolitique va devenir un enjeu de plus en plus important dans la régulation de nos relations avec nos voisins. On y apprend qu’au xxie siècle, plus d’un milliard d’hommes n’ont pas accès à l’eau potable. Face à une population humaine qui ne cesse de croître et à des ressources en eau potable qui ne cessent de diminuer et dont la répartition sur la Terre est distribuée de manière inégale, il n’est pas étonnant que le manque d’« or bleu » sur certains territoires crée des tensions politiques et sociales ou joue le rôle de catalyseur dans les conflits. La consommation moyenne par habitant dans les grandes villes occidentales va sans doute se stabiliser à 60 m3, alors que les grandes villes africaines risquent de voir leur consommation par habitant augmenter dans les prochaines années. Être pessimiste sur l’avenir c’est négliger toutes les solutions existantes, qui, selon David Blanchon, peuvent avoir des impacts positifs. Tout d’abord, la qualité de l’eau peut être améliorée en « désalinisant » certains lacs ou mers (celle d’Aral, par exemple). Des technologies modernes permettent également de mieux recycler les eaux usées.

2La consommation d’eau doit rapidement s’adapter à la croissance de la population mondiale qui s’effectue à un rythme différent selon les continents. La « révolution bleue » liée à l’eau est en marche, battant l’amble avec une « transition démographique » ou natalité et mortalité sont plus faibles. Mais ces changements sont plus ou moins rapides en fonction des régions du monde. Les pays occidentaux riches ont besoin de l’immigration pour contrebalancer leur faible natalité. La population indienne va dépasser celle de la Chine dans les décennies qui viennent. Et l'Afrique sera le géant de demain : dans un siècle, un humain sur quatre sera africain contre un sur huit aujourd'hui.

3Cartes et schémas à l’appui, ces deux atlas permettent de mieux mesurer les enjeux de demain en termes sociaux, sanitaires et géopolitiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Karl Blanchet, « Atlas comprenant le monde », Humanitaire [En ligne], 22 | Juillet 2009, mis en ligne le 14 octobre 2009, consulté le 26 juin 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/536

Haut de page

Auteur

Karl Blanchet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org