Skip to navigation – Site map

24 | mars 2010
Faut-il « désoccidentaliser » l’humanitaire ?

L’action humanitaire non gouvernementale est de fait aujourd'hui portée par des acteurs issus très largement des pays occidentaux. Ce constat n'est pas satisfaisant pour de multiples raisons. D’abord il ne correspond plus à « l'état du monde » au plan politique et économique, comme du point de vue de ce que sont aujourd'hui les autres lieux de savoir et de pouvoir. Ensuite, il nie une certaine forme d'altérité entre « celui qui donne » et « celui qui reçoit ». Il véhicule également un modèle technique, managérial et gestionnaire situé. Enfin il génère des réactions négatives qui vont de la méfiance à la violence délibérée à l'égard des acteurs humanitaires. Alors, est-il possible de sortir de cette forme d’ethnocentrisme que les humanitaires eux-mêmes contestent de plus en plus ou cette question n’est-elle qu’un avatar de l’éternelle mauvaise conscience de l’Occident ?

  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org