Navigation – Plan du site
Dossier

Electriciens sans frontières : retour sur dix mois de mobilisation

Hervé Gouyet

Résumé

A ne regarder que par un bout de la lorgnette, on finirait presque par croire que les acteurs internationaux n’ont rien apporté de bon en Haïti. Bien sûr, il faut battre cette idée en brèche, rappeler les actions des uns et des autres, comme l’ont fait les intervenants de la table ronde. Avec Electriciens sans frontières, c’est l’occasion d’apporter un éclairage sur une activité souvent méconnue qui a donné sa pleine mesure sur l’île d’Hispagnola…

Haut de page

Texte intégral

1A ne regarder que par un bout de la lorgnette, on finirait presque par croire que les acteurs internationaux n’ont rien apporté de bon en Haïti. Bien sûr, il faut battre cette idée en brèche, rappeler les actions des uns et des autres, comme l’ont fait les intervenants de la table ronde. Avec Electriciens sans frontières, c’est l’occasion d’apporter un éclairage sur une activité souvent méconnue qui a donné sa pleine mesure sur l’île d’Hispagnola…

2Une semaine après le désastre, la première équipe d’Electriciens sans frontières rejoignait Port-au-Prince, mobilisant ses moyens humains et matériels avec l’appui de ses bénévoles et de ses principaux partenaires ONG, entreprises, institutionnels (Groupe EDF, Legrand, Croix-Rouge française, ministère des Affaires étrangères et européennes, Ambassade de France en Haïti). Depuis, 85 bénévoles se sont succédé pour répondre aux besoins électriques du peuple haïtien et des organisations lui venant en aide.

Aider ceux qui aident

3Grâce à cette mobilisation constante, près de deux cent sites ont été alimentés ou sécurisés en dix mois par Electriciens sans frontières en Haïti. Après une première phase consacrée au soutien à diverses organisations françaises de secours telles que la protection civile, les pompiers et le SAMU, nos interventions ont été réalisées pour une large part en appui à des ONG internationales. Les opérations ont permis d’alimenter ou de sécuriser les installations électriques de structures de santé, hôpitaux et centre de soins, de campements accueillant les populations sinistrées ou bien encore de base-vie hébergeant le personnel et le matériel des organisations de solidarité internationale. Parallèlement à ces interventions diffuses de soutien à diverses organisations, Electriciens sans frontières est intervenue sur plusieurs chantiers importants comme l’installation d’une centrale solaire au camp de réfugiés Santos 17 à Croix-des-Bouquets avec l’OIM ou l’électrification de l’hôpital de MSF à Léogâne.

De la lumière dans les camps de réfugiés

4Une de nos priorités est la lumière notamment par éclairage public, indispensable dans les camps pour limiter les agressions en particulier les viols. En collaboration avec Electricité d’Haïti (EDH) et la mairie de Léogâne, nous avons rapidement commencé par mettre de l’éclairage public sur 11 sites d’hébergements de cette commune. Nous avons ensuite répliqué cette démarche dans plusieurs communes : Delmas, Port-au-Prince, Carrefour. Cependant, l’éclairage via les groupes électrogènes a rapidement montré ses limites : le fioul est une source d’énergie trop coûteuse pour les gestionnaires de camps et les fils électriques pendants sont détournés par les habitants pour des usages secondaires, ce qui peut devenir dangereux. Début mai, la solution d’utiliser des lampadaires solaires s’est imposée pour répondre à la fois à la question de la sécurisation grâce à l’éclairage public et la pérennisation des installations en évitant le fioul et les mini réseaux aériens. Nous complétons ces installations en distribuant des lampes solaires individuelles aux plus fragiles et aux gestionnaires des camps.

5Ainsi, en partenariat avec les mairies concernées, un projet, soutenu principalement par la Fondation de France, l’Ademe, le Conseil régional de Martinique, la ville de Paris vise à installer près de 350 lampadaires solaires dans 40 camps d’hébergement situés sur les communes de Port-au-Prince, Léogâne et Carrefour, regroupant plus de 80 000 réfugiés.

6Electriciens sans frontières souhaite ainsi contribuer à l’amélioration des conditions de vie et de sécurité – notamment autour des points d’eau et des latrines – des camps de réfugiés montés dans l’urgence mais qui pourraient être amenés à durer plusieurs années.

7Les différents chantiers ont été menés le plus souvent possible en faisant travailler des électriciens locaux et en collaboration avec des structures de formation : l’électrification du camp de Hinche a ainsi été réalisée avec le lycée électrotechnique local et les chantiers d’éclairage des camps de réfugiés avec des électriciens haïtiens et les populations des sites concernés, dans une logique de transfert de compétences chère à Electriciens sans frontières.

8Au final, la remise en service des installations électriques de structures de soins, l’éclairage de camps de réfugiés, à Port-au-Prince comme à Léogâne, les derniers mois, ont montré à quel point l’électricité et la lumière étaient vecteurs de survie et de sécurité pour les populations sinistrées.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Hervé Gouyet, « Electriciens sans frontières : retour sur dix mois de mobilisation », Humanitaire [En ligne], 27 | 2010, mis en ligne le 19 janvier 2011, consulté le 22 août 2017. URL : http://humanitaire.revues.org/890

Haut de page

Auteur

Hervé Gouyet

Hervé Gouyet est président d’Electriciens sans frontières, une ONG de solidarité internationale regroupant 800 professionnels des métiers de l’énergie. Tous bénévoles, ils portent, depuis plus de 25 ans, en partenariat avec les acteurs du Sud et du Nord, des projets durables de développement axés sur l’éducation, l’accès aux soins, l’accès à l’eau, et le développement économique. Electriciens sans frontières apporte également son soutien et son expertise aux autres ONG dont l’électricité n’est pas le cœur de métier en sécurisant ou réhabilitant leurs infrastructures.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Médecins du Monde
  • Revues.org